Rechercher
  • Ginette Forget

Il n'y a pas de sauveur !


Lors de la rencontre à Grenoble, nous avons touché un sujet très important "La graine de sauveur en soi". En investiguant le sentiment qui avait comme point de départ l'inquiétude, la personne a VU très rapidement et avec étonnement, cet espace en elle qui attendait bien inconsciemment un sauveur.

Elle a pu VOIR que l'attente du Sauveur était là, bien ancrée dans ses gênes. Que cette croyance bien sournoise la paralysait car elle sous-entendait que quelqu'un ou quelque chose allait arriver et la sortir de là. Elle était alors prise au piège, inquiète, impuissante, triste et en colère. Comme elle se sentait aimé et en sécurité avec le groupe, elle a pu plonger dans cette sensation et VOIR cela. Elle a expérimenté qu’en restant AVEC dans l’instant, plutôt que contre, ceci la rendait LIBRE. Lorsqu’elle a VU cela, un grand fou rire à surgit… et nous avons tous ri aux éclats avec elle.


Évidemment, cette croyance a parlé à plusieurs et d’autres on pu VOIR le Sauveur en eux-mêmes! Ce personnage prêt à bondir pour sauver la planète, les « autres » ou une cause quelconque. Ce sauveur qu’on idolâtre ou qu’on accuse. Celui, grâce à qui les choses arrivent ou à cause de qui elles n’arrivent pas. Ce sauveur qui fait qu’à certains moments on ait pu se sentir si important et à d’autre tellement coupable.


Il a aussi été VU que le simple fait de rentrer à la maison, de rester AVEC l’inquiétude (plutôt que contre elle), de VOIR cela ICI dans l’instant, sans jugement, sans culpabilité a fait fondre cette résistance. De ce point de vue, il est alors possible de VOIR que « le problème » n’est pas vraiment dans les faits, mais bien dans la pensée de celui qui voit cela comme un obstacle. 

En vérité, il est VU à l’instant, que celui qui juge-condamne-réagit aux événements ou à la cause, est celui même qui entretient ces pensées-sensations-perceptions. Il est alors possible de VOIR que ces histoires de sauveur et autres, ne tiennent qu’à un fil, qu’à une seule pensée… celle de celui qui voit-sent-perçoit cela! 

Alors, y a-t-il quelqu'un à sauver ?


Être AVEC ce qui EST, dans l’instant.

Respirer AVEC la sensation telle quelle est. 

VOIR avec lucidité, juste là, cette seule réalité qui Soit.

Le tout avec bienveillance et amour...

Rien à attendre.

Rien à comprendre.

Simplement être là AVEC ce qui EST.


Il n'y a pas de sauveur !



509 vues

© 2018 Ginette Forget, Artiste de la Présence

Créé avec Amour par